Gigot d’agneau de 7 heures


Gigot d’agneau de 7 heures

 

Bonjour tout le monde. Aujourd’hui je vous propose une recette de gigot d’agneau de 7 heures.

Recette réalisée pour Pâques.



Ingrédients pour le gigot d’agneau pour 6 à 8 personnes

  • 1 gigot d’agneau
  • 1 carotte
  • 2 oignons
  • 2 gousses d’ail
  • 1 brin de thym
  • 2 feuilles de laurier
  • 2 brins de persil frais
  • 4 belles tomates
  • 1/2 l de fond de veau
  • 1/4 l vin blanc sec
  • 2 cuillères à soupe de farine
  • 10 grains de poivre
  • Sel, poivre

Matériels nécessaires pour le gigot d’agneau

  • Couteau à désosser
  • Ficelle
  • Casserole
  • Cul de poule
  • Cocote en fonte


Ingrédients pour la pâte morte qui servira à luter, c’est à dire, de fermer hermétiquement la cocotte, pour obtenir une cuisson à l’étouffée

  • 5OO g de farine
  • 10 g de sel fin
  • 50 g de beurre mou
  • 200 g d’eau

Ustensile nécessaire

• Robot + crochet


Déroulement de la recette de la pâte morte

Pour réaliser cette recette de pâte morte, commencer par préparer tous les ingrédients. Placer dans la cuve du batteur la farine en fontaine ainsi que le sel fin. Ajouter le beurre ramolli.
Commencer à pétrir avec l’ustensile crochet. Incorporer petit à petit l’eau tempérée jusqu’à l’obtention d’une pâte ferme qui se décolle des parois de la cuve.
Puis débarrasser de la cuve et laisser la pâte reposer au frais 1 heure minimum. L’idéal étant de préparer cette pâte la veille.
Elle a pour utilisation de servir de ciment pour fermer hermétiquement une terrine, une cocotte, afin d’obtenir une cuisson à l’étouffée.


Déroulement de la recette du gigot d’agneau

Pour réaliser cette recette de gigot de 7 heures, commencer par préparer tous les ingrédients.
Désosser le gigot en incisant le long de l’os avec un couteau à désosser. Dégager l’articulation, et inciser pour détacher l’os.
Récupérer l’os et les parures. Brider avec de la ficelle de cuisine le morceau de viande afin de lui redonner la forme du gigot et de le maintenir ainsi durant la cuisson.
Éplucher et tailler en grosse mirepoix (taillée en dés) la carotte et les oignons.
Dans une sauteuse, faire revenir à l’huile de tournesol les parures, la carotte, 2 gousses d’ail entières, 2 branches de persil, les oignons et l’os du gigot.
Dès que ça a pris une belle couleur dorée ajouter le fond de veau et le vin blanc, les grains de poivre et un peu de sel.
Laisser mijoter doucement 30 minutes à couvert. Pendant ce temps, saisir votre gigot dans la cocotte ou dans une poêle sur toutes les faces. Le dorer de tous les cotés, permet de fermer les pores de viande et d’éviter que ses sucs en sortent.
Dès que l’ensemble a pris une belle couleur dorée, placer votre gigot dans un récipient (une cocotte en fonte pour moi) qui peut fermer et être luté (Coller le couvercle d’une récipient à l’aide d’une pâte morte composée de farine, d’eau de beurre et de sel).
Ajouter autour les tomates coupées en quatre, les feuilles de laurier, la branche de thym et enfin le fond de cuisson précédemment réalisé. Ajuster éventuellement le niveau de liquide dans votre récipient avec du fond brun de veau: le gigot doit être recouvert de moitié.
Dans un cul de poule, réaliser une pâte morte avec un peu de farine et d’eau. La pâte doit avoir la consistance d’une pâte à pain collante. Entourer le bord de la cocotte de cette pâte morte.
Poser le couvercle par dessus et rabattre la pâte morte pour souder le couvercle. Cette opération porte le nom de luter.
Placer au four de façon à ce que l’ensemble soit bien au milieu. Régler le thermostat à 120°C et laisser cuire 7 heures. Je préconise de réaliser cette recette la veille. À la fin de cuisson je laisse la cocotte dans le four éteint jusqu’au lendemain, ainsi le gigot refroidira lentement toute la nuit.
Le lendemain casser les bordures en pâte morte et retirer le couvercle de la cocotte. Celui-ci risque d’être bien collé, aidez-vous d’un couteau à lame rigide pour le soulever. Attention à ne pas vous blesser.
Retirer délicatement le gigot de la cocotte. La chair est très tendre, d’où la nécessité de le prendre avec précaution. Disposer les quartiers de tomates sur une plaque à part.
Retirer la ficelle et positionner le gigot sur la plaque du four avec les tomates.
Réchauffer votre gigot 15 à 20 minutes dans le four chaud. Pendant ce temps, passer le restant du jus de cuisson à la passoire fine.
Porter à ébullition, dégraisser et rectifier l’assaisonnement. Servir la sauce à part dans une saucière. Servir en accompagnement une purée de pommes de terre maison.




 

Voila, en espérant avoir été claire dans mes explications et si vous avez des questions n’hésitez, j’y répondrai avec plaisir.

A très bientôt pour d’autres réalisations, sucrées ou salées.

 

Catégories :Pâques, Recettes salées

6 commentaires

  1. Oh ça j’adore !!! Autant je n’aime pas le gigot, mais le gigot de 7 heures, je rêve d’en re-manger un !

    Aimé par 1 personne

  2. Holalaaaa… en utilisant le gigot d’un tout jeune agneau, ça me tente!!! 😀 Je me lance et je te dirais…

    Aimé par 1 personne

    • Franchement moi qui ne suis pas trop viande et ben là je dois dire que c’était très bon ! C’était la première fois que je tentais et pas déçu du tout. La viande était tendre à souhait… J’attends ton retour alors 😁😉…

      J'aime

Répondre à Valérie Degée Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :